Fleur de Sarrasin

Le point sur la filière Sarrasin Bio bretonne

14603749-macro-photo-de-fleur-de-sarrasin

 

Afin de faire le point sur cette filière pour laquelle les données sont relativement dispersées et peu abondantes, Initiative Bio Bretagne, en partenariat avec les Chambres d’agriculture de Bretagne et le réseau GAB-FRAB, a organisé le 6 septembre 2013 une journée Filières et Techniques dédiée au blé noir cultivé en Bretagne. La participation de près de 40 professionnels de la filière ou intéressés par celle-ci atteste de l’attrait pour le sarrasin biologique.

 

Malgré une certaine variabilité inter-annuelle, on peut considérer que le tiers du sarrasin Bio français est cultivé en Bretagne. Les autres principales régions productrices sont les Pays de la Loire, suivis de Poitou-Charentes.

Les 189 producteurs de sarrasins biologique bretons (données 2012 – Source : Agence Bio – 2013) cultivent en moyenne autour de 6 ha de blé noir par ferme.

 

 

L’IGP « Farine de Blé Noir de Bretagne » (depuis le 25 juin 2010)

Frédéric Gazan (Triskalia) a rappelé les principaux points clés de l’itinéraire technique du sarrasin Bio et l’activité « Blé noir » de Triskalia. Il a présenté ensuite l’association « Blé Noir Tradition Bretagne » (à laquelle l’entreprise est adhérente) qui a créé une filière de qualité autour du blé noir. Cette démarche lui vaut, depuis 2010, l’Indication Géographique Protégée (IGP) « Farine de blé noir de Bretagne ». Ce signe officiel de qualité européen repose sur un cahier des charges interdisant l’usage de produits phytosanitaires et imposant une zone géographique – la Bretagne historique – pour la production de la graine et sa transformation. 2 500 tonnes de blé noir sous IGP sont produites en Bretagne, dont 300 tonnes en Agriculture Biologique. Malgré tous les efforts de l’association « Blé noir tradition Bretagne », du blé noir est encore majoritairement importé à ce jour, du fait essentiellement des bas prix pratiqués.Le Moulin de Quincampoix, situé en Ille-et-Vilaine, à quant à lui fait le choix d’une origine Grand Ouest. Afin de disposer de volumes suffisants et réguliers, il a déposé la marque « Sarrasin du Grand Ouest français ».

1 Commentaire

  1. femme bretonne

    je suis une jeune femme de Bretagne et en Bretagne une semaine sans galettes de sarrasin est inimaginable

    Répondre

Répondre à femme bretonne Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>